Leblog

Retrouvez ici les dernières activités du club.
Pour les activités antérieures à avril 2021 c’est ICI

Lundi 2 août, balade longue au pic de Ballonque (2285 m)

Sur les pentes de la butte Montmartre, André Breton avait toujours « une aigrette de vent autour des tempes ». Une protection de cette sorte a été accordée toute la journée à notre quintette de randonneurs pédestres, que ce soit durant notre ascension tranquille depuis le lac d’Arizes, sur une petite sente dont nous ne savions guère si elle était d’origine bovine ou humaine, mais qui épousait parfaitement le relief, ou lors de notre prudente descente directissime hors sentier, d’estive en estive. Le tout dans une proximité de tous les instants avec le pic du Midi de Bigorre, qui dominait le décor de sa présence massive, évidente et tutélaire. A l’heure où le brouillard descend, nous n’avions qu’à grappiller quelques framboises le long du sentier en balcon qui nous ramenait au parking du barrage de Castillon, avant de reprendre le chemin de la plaine. Joëlle, Marie-Hélène, Nicole et Jean-Marie ne regrettaient manifestement pas de s’être levés tôt pour ce lundi au soleil !
Philippe D

Stage estival d’escalade des jeunes.

Un stage d’escalade s’est déroulé dans le Briançonnais du 10 au 24 juillet. Katia et Annie ont secondé Alexandre pour prendre en charge les 12 jeunes compétiteurs qui ont alterné la pratique en falaise et la participation à des compétitions comme « Tout à Bloc  » (TAB) ou « Les petits gibbons » et même à l’Open national de difficulté de Briançon.
Les résultats de Briançon : minime fille : Lila 5ème, Meije 22ème, louane 32ème; Cadette : Yuna 24ème ; Cadet : Arnaud 42ème ; Vétéran homme : Alexandre 2ème.
Voici le récit de Titouane :
Stage escalade été 2021.
Nous étions 12 et tout le monde était motivé, avec des niveaux différents, et nous nous sommes encouragés notamment lors des magnifiques sorties en falaise dans plein de secteurs différents.
Voir une étape de la coupe du monde d’escalade a profité à tous et certains ont découvert beaucoup de choses sur l’escalade en compétition. Nous avons aussi participé au TAB, avec beaucoup de blocs !
Nous nous sommes aussi amusés bien sûr en allant nous baigner ou en allant danser dans une soirée improbable.
Bref tout le monde était génial, heureux d’être présent et ces deux semaines dans ce petit groupe nous laisseront de bons souvenirs.
Titouane. [image: IMG-20210726-WA0003.jpg] [image: IMG-20210726-WA0002.jpg] [image: IMG-20210726-WA0005.jpg] [image: IMG-20210726-WA0004.jpg] [image: IMG-20210726-WA0007.jpg] [image: IMG-20210726-WA0006.jpg] [image: IMG-20210726-WA0008.jpg] i

Mardi 27 juillet Le GR1 autour des Orgues de Camplong

Notre petit séjour à Lescun au mois de juin, contrarié par la météo pluvieuse, nous avez laissé le petit gout amer de ne pas avoir pu faire de belles randos. Pour ne pas rester sur cette déception, Roger nous a proposés d’y retourner pour faire le tour des Orgues de Camplong.  Sous un beau soleil, nous sommes donc repartis à l’assaut de la pente raide qui mène à  la faille, toujours aussi croulante, et que nous avons traversée avec ce mélange de plaisir et de crainte tant le passage semble impressionnant. Une fois en haut, restait plus qu’à arriver au pas d’Azun, là bas vers la gauche, pas très loin quand on est un oiseau , mais pour nous, les rampants,  le long cheminement dans l’immense labyrinthe  de lapiaz commençait.  Un bon GPS, une bonne trace enregistrée, un œil de connaisseur pour repérer les rares cairns, Hervé nous a conduits au travers de ces dédales de crevasses, rochers, ressauts à contourner, et les multiples pièges à éviter . On comprend vite qu’il vaut mieux le soleil plutôt que la brume pour randonner dans ce secteur. Nous avions le soleil pour sublimer les paysages magnifiques et sauvages qui se sont offert à nos yeux !!!  d’un coté, vers le Nord, un chao continuel de roches, failles, parois, pins à crochets qui semblent faciles à traverser , mais avec un piège à chaque pas, et tout au bord des falaises  des vues magnifiques sur les parois vertigineuses  et les cheminées des Orgues avec en toile de fond,  les masses grisâtres et imposantes  de  l’Anie, du Contende,  du Soum Couy, du Billare d’un coté et de l’autre, par contraste, le vert des pâturages et des forêts  du cirque de Lescun. C’est dans ce cadre superbe, après de multiples circonvolutions, montées et descentes que nous sommes arrivés au Pas d’Azun  avec  hélas, en même temps que  nous,  la brume qui remontait de la vallée nous empêchant pour le retour de voir depuis le bas ce que nous venions de faire par en haut. Une superbe randonnée sportive qu’on n’oublie pas. Paul

Mardi 27 Juillet 2021 Pic de la Sagette et pic Herrana

Le pic de la Sagette est un beau sommet peu fréquenté mais avec une grande vue et l'histoire en plus. Pour la vue c'est un des plus fameux belvédère sur l'Ossau et sa vallée, la preuve avec sa table d'orientation érigée il y a longtemps par le Touring Club de France. Ses faces escarpées lui donne même un petit coté méchant. Et comme le groupe était réduit et de bonne composition on a fait un petit supplément en allant rendre visite à son voisin le pic Herrana par la crête pas toujours large « beau parcours de crête facile, superbes panoramas » guide Ollivier, tome IV, iti 13. Coté histoire c'est sur le flanc Sud de ce pic qu'arrive le téléphérique desservant les flots de touristes du petit train qui ignorent pour la plupart qu'ils voyagent sur une conduite d'eau de 10 km de long et venant du lac d'Artouste l'ensemble construit vers 1920 et faisant fonctionner les centrales de la vallée, Artouste, Miégebat, Hourat, Geteu. Nous avons également rendu visite à la chambre d'eau, point haut des conduites dévalant sur plus de 800 m de dénivelé sur la centrale en contre bas. Le tout par un beau circuit utilisant en partie les différents sentiers trai et vtt selon nos envies avec un beau soleil. Bravo aux pâtissières sucrées et salées, photos de Patrick . Jean Luc

Dimanche 25 juillet, montée sans à pic au pic du Mont

7 randonneurs inscrits mais 5 présents, suite à des contrariétés logistiques : nous n’avons contribué que d’une seule voiture à l’engorgement estival du Chiroulet. 7 canes au garde à vue sur le lac d’Ourrec, occupées à narguer les pêcheurs du dimanche. Temps de début de printemps, mais ambiance cordiale parmi notre escouade de lève-tôt. Nous avons enchaîné sans difficulté (1012 m D+, 16 km, IBP 115) un bain de foule dans la brume à la hourquette d’Ouscouaou, le pic de Barran (1982 m) et le pic du Mont (2003 m), merveilleux belvédère sur… pas grand-chose cette fois-ci, mais on reviendra à l’automne pour profiter de la vue ! A Bagnères, le temps était plus dégagé, et les rafraîchissements servis au jardin par les nymphes de la source thermale. Philippe D

Jeudi 22 Juillet 2021 Pic des Cristayets

Ce beau sommet dont les faces redressées le rendent peu fréquenté est réservé aux randonneurs bien que son cheminement soit sans embûches car les longueurs sont assez conséquentes et l’absence de réel sentier lui donne un coté montagnard. De plus l’approche se déroule dans un terrain sauvage, rares cairns, peu de chance d’y trouver du monde, nous étions seuls au sommet, c’est parfait pour nous. Haut belvédère il domine de façon vertigineuse la moraine de La Pacca (ph 3) et ce qu’il reste du glacier de las Néous (des neiges) au pied du majestueux Balaîtous (ph 4).. Vues surprenantes également sur son voisin le pic Soulano également peu visité et un peu plus technique, point de départ de la fameuse Crête du Diable (ph 2) qu’Olivier classait comme «La plus belle et élégante crête de toutes les Pyrénées» avec ses fines dentelures noires dénommées Pointe Lucifer, Cornes de Satan, Canine et autre Trident du Diable … , le décors est planté et ça donne effectivement envie … on laisse ce loisir à nos amis section alpi. Nous continuerons d’explorer ces nombreux sommets secrets et sauvages donc ignorés de beaucoup, à chacun ses plaisirs. Jean Luc

Mardi 20 Juillet , rando GR2 Soussouéou

10 randonneurs se sont lancés à la fraîche dans le bois du vallon de Soussouéou vers les cabanes de Césy , avec passage par la variante de la corniche ( passages aériens , mais très sécurisés ) Découverte du tracé de conduite du captage d’eau du lac d’Artouste vers Laruns et ses fenêtres dans la roche .Le ciel bleu nous a accompagné dans la grimpette entre les pics Césy et Arcizette, sous une grosse chaleur. Au col , le ciel se noircissait de plus en plus vers le pic d’Ossau , ce qui a accéléré notre retour aux voitures et évité d’être moulliés.
Xavier

Mardi 20 Juillet 2021 : le GR1 au  Pic dArre Sourins

  Aujourd’hui le GR1 était en  effectif réduit , mais en cette période de vacances c’est compreensif. Les 7 participants  avaient comme objectif le Pic d’Arre Sourins ,partis de la station de Gourette  la montée s’est fait sur le GR10 jusqu’à la bifurcation (1700m ) ensuite nous suivons  le  sentier  en direction du Lac dUzious  et de Lavedan (balisage jaune )   en passant par l’ancienne conduite forcée . Depuis  Lac  du Lavedan  le contourner par la droite,suivre le balisage Jaune, et continuer plein Ouest vers la Hourquette d’Arre .Le sentier rejoins le GR10  juste avant d’atteindre une ancienne cabane. Rester sur le sentier balisé Jaune  qui monte dans les éboulis pour atteindre la crête puis le sommet (2614m). Il  n’est  que midi, un peu tôt  pour le pique nique. Nous avons Décidé de continuer sur la crête  vers l’Ouest  . Crête un peu aérienne mais sans difficulté par beau temps. Pause déjeuner à la brèche  située  juste avant  La Pène- Blaque. Puis descente  vers la station dans un  couloir raide . Un lointain coup de tonnerre et quelques gouttes de pluie  ,qui ont eu le temps de sécher avant l’arrivée au parking  Elvira       
 

Dimanche 18 juillet 2021 Les crêtes d’Eres Lagues

Notre rando plein Sud au soleil et sans une ombre a débuté par un bon sentier montant à flanc à travers pâturages, troupeaux et cabanes pour atteindre le col de la Coume de Port. Restait à gravir la crête pour atteindre notre premier sommet des Tuques de Roque et de continuer type montagnes russes pour enquiller le pic de Domy, celui de Maillabec et de Manaout avec quelques escarpements intéressants pour améliorer le cheminement. Casse croûte amélioré au sommet, puis, repus et assagis par les beaux panoramas du Jaut à l'Arbizon et des Enfers au Néouvielle, on est rentré par Eres Lagues, sentiers et traverses au milieu de champs d'iris pour regagner nos véhicules en circuit.

En peu de temps, au nom de Pyrénéa, j'ai eu le plaisir d'accueillir Marie-Ange, Yves, Marie puis Bénédicte, et aujourd'hui un second Yves a participé à la rando avec longueurs et dénivelé non négligeables, visiblement ravi il reviendra on l'espère, bienvenue à lui. (photos de Francis) Jean Luc

Samedi 17 juillet 2021 : Crête de la Mourelle

Dans ce magnifique paysage de la réserve de Néouvielle, les arêtes N et S du Pic de La Mourelle découpent le bleu du ciel dès notre approche par la Hourquette d’Aubert. Les cordées formées (Jean-François, Sandra et Stéphanie – Pauline et Evelyne), pour éviter toute jalousie, on passe le premier gendarme par la droite et la gauche ou la renfougne est de règle. Ensuite, ça déroule vers le chandelier puis la dalle du colonel et le sommet. Un granite de qualité, une météo parfaite, de la bonne humeur, quelques bons mots … n’empêchent pas de progresser dans toutes les manips et dans l’autonomie. Encore une belle journée de grimpe sur une classique. Jean-François

RSS
Follow by Email
Facebook
Instagram
Retour haut de page